Doucet réagit à l'annonce de Watson « pour une ville abordable et inclusive »

Doucet réagit à l'annonce de Watson « pour une ville abordable et inclusive »

Ottawa – jeudi soir, les résidents d'Ottawa ont reçu un courriel de Jim Watson au sujet de son plan « pour une ville abordable et inclusive ». L'annonce peu reluisante tente d'aborder des questions clés, et survient trois jours avant le jour du vote.

« Il est vraiment intéressant de constater que cette annonce est livrée deux mois après que ma campagne ait mobilisé les électeurs sur le terrain en faveur de mesures concrètes pour régler la crise du logement à Ottawa, » a déclaré Clive Doucet, candidat à la mairie, « je ne peux que supposer qu'il s'agit d'une tentative de dernière minute du camp Watson, pour tenter de voler certains de mes partisans avant le vote de lundi. »

« Le bilan de Watson en matière de logement abordable est pitoyable », a ajouté M. Doucet, « alors que plus de 10 000 ménages attendent un logement abordable et que nous assistons à l'une des plus importantes expulsions à Heron Gate, le maire se vante d'avoir construit 354 nouvelles unités de logement abordable. C’est pourtant un bilan lamentable. »

Cette annonce fait suite à plusieurs débats au cours desquels M. Watson a déclaré qu'il n'appuierait pas l'introduction d'un zonage inclusif dans le projet récemment approuvé au 900, rue Albert.

Au tout début de sa campagne, Clive Doucet a souligné les engagements suivants pour répondre à la crise du logement actuelle :

  • Adopter un règlement sur le remplacement des logements locatifs
  • Adopter un règlement sur le zonage inclusif
  • Mettre en œuvre un programme de permis pour les propriétaires de logements locatifs
  • Augmenter le financement des inspecteurs municipaux
  • Réorienter une partie des impôts de l’intensification vers le logement abordable.
  • Élaborer une stratégie pour commencer à constituer des réserves foncières pour les futurs logements abordables.
  • Présenter une demande au fonds fédéral de 40 milliards de dollars pour le logement abordable.

Pour lutter contre l'itinérance :

  • Adopter une stratégie de logement d'abord avec les ressources nécessaires pour la mettre en œuvre avec succès.
  • Mettre en place un refuge de jour qui offrira une vaste gamme de services communautaires et une solution de rechange à la vie dans la rue.
  • Opposer le projet de méga abri de l'Armée du Salut et donner la priorité aux petits abris répartis dans la ville pour éviter la ghettoïsation de Vanier.
  • Appuyer les programmes de réduction des méfaits, comme les lieux sécuritaires pour l'injection.
  • Accroître le financement des programmes qui appuient la pleine réinsertion sociale des personnes en situation d'itinérance chronique dans nos collectivités.
  • Exercer des pressions auprès des gouvernements fédéral et provincial pour l'introduction d'un programme de revenu de base.

-30-

Pour les demandes de renseignements des médias :
Anne-Marie Roy
(613) 218-1138
Amroy815@gmail.com

Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.